Grands Titres

  • N.-B. : les pêcheurs de homard manifestent de nouveau +

    La trêve aura été de courte durée dans la crise du homard au Nouveau-Brunswick. Les pêcheurs ont repris leurs manifestations, dimanche, à Richibouctou-Village.Les pêcheurs ont rejeté l'entente conclue vendredi entre l'Union des pêcheurs des Maritimes, les usines de transformation et le gouvernement. Ils disent ne pas être satisfaits des prix a... Lire la suite
  • Industrie forestière - Échec d'une entente entre Irving et les propriétaires de lots boisés +

    La scierie de la forestière Irving à Clair, au Nouveau-Brunswick (archives) Photo :  Marie-Hélène Lange/Radio-CanadaLa forestière J. D. Irving a rejeté, vendredi, une proposition qui devait permettre une reprise des livraisons de bois mou pour la pâte.Le géant forestier Irving et les propriétaires de lots boisés privés se... Lire la suite
  • Crise du homard - Les pêcheurs de homards du N.-B. lèvent la barricade +

    Les manifestants ont libéré la route, vendredi après-midi. Photo :  Michèle Brideau/Radio-CanadaLes pêcheurs qui manifestaient à Bedec, près de Richibouctou-Village au Nouveau-Brunswick, ont plié bagage vendredi en fin d'après-midi.Ils ont levé la barricade qu'ils avaient érigée avec des cages de homards, pour bloquer l'... Lire la suite
  • Crise du homard - Les représentants de l'industrie de la pêche au homard du N.-B. se rencontrent à Fredericton +

    Le point de presse du ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick au sujet de la crise du homard Photo :  Nicolas Steinbach/Radio-CanadaDes représentants de l'Union des pêcheurs des Maritimes, des usines de transformation et le ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick font le point sur la crise du homard, à Fredericton.Le... Lire la suite
  • Palourdes - Une entrepreneure dénonce la lenteur d'une inspection +

    Des palourdes Photo :  AP/Pat WellenbachLa propriétaire d'une usine de transformation de poroduits marins du Nouveau-Brunswick dénonce ce qu'elle qualifie d'un « abus de pouvoir » de l'Agence canadienne d'inspection des aliments.Marie Légère, de St. Thomas Fish Market, dans la région de Bouctouche, doit détruire vendredi,... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:
Homard - Manifestations des pêcheurs de homards : la crise s'intensifie Une vingtaine de voitures de la GRC ont bloqué la Route 950 à Cap-Pelé, jeudi. Photo :  Nicolas Steinbach/Radio-Canada

La GRC a déployé plus de 20 voitures et un hélicoptère à Cap-Pelé, jeudi soir, pour superviser une centaine de manifestants qui refusaient toujours de partir.

Les forces policières ont également barré l'accès à la route 950, à Cap-Pelé.

Ces pêcheurs de homards ont bloqué l'entrée de l'usine Cape Bald Packers pour manifester leur mécontentement.

Les pêcheurs ont fait valoir qu'ils se sentent trahis par les policiers. Ils reprochent à la GRC de ne pas avoir escorté, aux États-Unis, un camion qui contenait du homard du Maine.

Jeudi après-midi, les manifestants ont réussi à empêcher ce camion de décharger sa cargaison de homards, destinée à l'entreprise Shediac Lobster Shop.

Le poids lourd a été escorté par des policiers de la GRC, pour que le camion retourne en direction des États-Unis.

Le compte rendu de Nicolas Steinbach

Vers 6 h jeudi matin, les pêcheurs de homards ont bloqué l'accès aux usines Westmorland Fisheries et Cape Bald Packers, à Cap-Pelé, pour empêcher le passage des camions de livraison.

Ces deux usines ont été fermées pour la journée.

Les pêcheurs reprochent à des usines d'acheter du homard à bas prix au Maine. Ils ont donc bloqué l'accès à trois usines dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, jeudi, pour dénoncer le manque de volonté de la part de certaines entreprises d'acheter leurs prises.

Certains pêcheurs affirment que des usines ne leur offre que 2 $ la livre de homard. Ils exigent au moins deux fois plus.

Fredericton tend la main aux pêcheurs, mais ne promet rien

Le ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick, Michael Olscamp, se dit prêt à rencontrer des représentants de l'Union des pêcheurs des Maritimes à tout moment, à la condition que les manifestations cessent.

Le ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick, Michael Olscamp Le ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick, Michael Olscamp Photo :  Nicolas Steinbach/Radio-Canada

Le ministre Olscamp exclut d'imposer des mesures protectionnistes. Son gouvernement, ajoute-t-il, n'offrira pas d'indemnité ni de subvention aux pêcheurs comme certains d'entre eux le proposent. Il n'est pas question non plus pour Fredericton de s'ingérer dans les affaires des usines de transformation.

Les pêcheurs furieux

Selon Christian Brun, directeur général de l'Union des pêcheurs des Maritimes, les manifestants sont désemparés.

Les pêcheurs à Shediac dénoncent l'achat de homards au Maine par des usines du Nouveau-Brunswick.

« Les gens sont en panique, même les usines d'une certaine façon sont prises de panique, parce qu'ils n'ont pas prévu la situation. Ils auraient dû la prévoir à mon avis. Les gouvernements aussi. Donc, les pêcheurs s'en prennent à tout le monde. Ils ne savent plus où [donner] de la tête », explique Christian Brun.

Autre manifestation

Environ 75 pêcheurs ont manifesté, mercredi, devant l'usine Village Bay, à Bedec, près de Richibouctou-Village. Selon les manifestants, cette usine achète principalement son homard des États-Unis.

Les pêcheurs craignent que des usines de transformation n'achètent pas, ou peu, leur homard. Selon eux, les usines ayant acheté d'importantes quantités de homard du Maine ne seraient pas prêtes à acheter celui du Nouveau-Brunswick tout de suite.

La saison de la pêche aux homards dans le détroit de Northumberland commence le 9 août.

Actualités en vidéo

Partenaires