Grands Titres

  • N.-B. : les pêcheurs de homard manifestent de nouveau +

    La trêve aura été de courte durée dans la crise du homard au Nouveau-Brunswick. Les pêcheurs ont repris leurs manifestations, dimanche, à Richibouctou-Village.Les pêcheurs ont rejeté l'entente conclue vendredi entre l'Union des pêcheurs des Maritimes, les usines de transformation et le gouvernement. Ils disent ne pas être satisfaits des prix a... Lire la suite
  • Industrie forestière - Échec d'une entente entre Irving et les propriétaires de lots boisés +

    La scierie de la forestière Irving à Clair, au Nouveau-Brunswick (archives) Photo :  Marie-Hélène Lange/Radio-CanadaLa forestière J. D. Irving a rejeté, vendredi, une proposition qui devait permettre une reprise des livraisons de bois mou pour la pâte.Le géant forestier Irving et les propriétaires de lots boisés privés se... Lire la suite
  • Crise du homard - Les pêcheurs de homards du N.-B. lèvent la barricade +

    Les manifestants ont libéré la route, vendredi après-midi. Photo :  Michèle Brideau/Radio-CanadaLes pêcheurs qui manifestaient à Bedec, près de Richibouctou-Village au Nouveau-Brunswick, ont plié bagage vendredi en fin d'après-midi.Ils ont levé la barricade qu'ils avaient érigée avec des cages de homards, pour bloquer l'... Lire la suite
  • Crise du homard - Les représentants de l'industrie de la pêche au homard du N.-B. se rencontrent à Fredericton +

    Le point de presse du ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick au sujet de la crise du homard Photo :  Nicolas Steinbach/Radio-CanadaDes représentants de l'Union des pêcheurs des Maritimes, des usines de transformation et le ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick font le point sur la crise du homard, à Fredericton.Le... Lire la suite
  • Palourdes - Une entrepreneure dénonce la lenteur d'une inspection +

    Des palourdes Photo :  AP/Pat WellenbachLa propriétaire d'une usine de transformation de poroduits marins du Nouveau-Brunswick dénonce ce qu'elle qualifie d'un « abus de pouvoir » de l'Agence canadienne d'inspection des aliments.Marie Légère, de St. Thomas Fish Market, dans la région de Bouctouche, doit détruire vendredi,... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:
Canadian Commercial Group La GRC enquête sur les activités de l'entreprise Canadian Commercial Group. Photo :  CBC

Plus de 400 personnes établies au Canada par l'entremise d'une entreprise de la région d'Halifax qui fait l'objet d'une enquête perdront bientôt leur citoyenneté canadienne.

Le gouvernement fédéral a annoncé cette semaine qu'il compte révoquer la citoyenneté d'environ 3100 personnes dans le cadre d'une enquête contre la fraude en matière d'immigration.

Rémi Larivière, un porte-parole de Citoyennté et Immigration Canada, précise que 430 cas sont liés à une entreprise de Bedford, dans la région d'Halifax. Les autorités croient que cette entreprise a aidé ses clients à immigrer par des moyens frauduleux. Ces personnes vont donc perdre leur citoyenneté canadienne.

En mars 2011, la GRC a porté 53 accusations contre Hassan Al-Awaid, 57 ans, de Bedford. Il était président d'une entreprise nommée Canadian Commercial Group. Cette dernière offrait de l'aide à des immigrants. Des centaines d'entre eux vont bientôt perdre leur passeport canadien.

Les policiers soutiennent que M. Al-Awaid aidait ses clients à obtenir la citoyenneté canadienne et un passeport à l'aide de faux renseignements : adresse, numéro de téléphone, relevés bancaires, même de faux dossiers médicaux. Ces documents, selon les policiers, devaient faire croire aux autorités que les candidats vivaient au Canada depuis des années, alors qu'ils vivaient à l'étranger.

Le passeport canadien est un objet convoité, car il facilite les voyages internationaux et il permet à ceux qui le détiennent de quitter rapidement un pays au besoin.

La GRC affirme qu'elle poursuit son enquête sur cette entreprise, et que le nombre de personnes mêlées à cette affaire pourrait augmenter.

En janvier dernier, la GRC a aussi porté des accusations contre deux clients de M. Al-Awaid pour fraude en matière d'immigration. Il s'agit de Hani Dalqamouni, 39 ans, et Nael Al-Mehdawi, 37 ans. La GRC soutient qu'ils étaient des contacts qui aidaient M. Al-Awaid.

Actualités en vidéo

Partenaires