Grands Titres

  • Stampede de Strathmore - Seul en son genre au pays, le lâcher de taureaux de Strathmore a fêté ses 10 ans +

    La compétition Running with the Bulls a lieu durant le Stampede de Strathmore en Alberta. Il s'agit du seul lâcher de taureaux au Canada.Chacun suivant sa stratégie pour ne pas être écorné ou piétiné par les bovins furieux, des dizaines de personnes ont participé à la course contre les taureaux Lire la suite
  • Faits divers - Un homme recherché en lien avec un accident grave à Winnipeg capturé à Edmonton +

    L'Accord a été renversée sur le côté par la force de l'impact. La police de Winnipeg recherchait un suspect de 21 ans en lien avec cet incident survenu au coin de l'avenue Portage et de la rue Berry à Winnipeg le 15 juillet dernier. Photo :  Lyza SaleUn homme arrêté par la Lire la suite
  • Environnement - Le mauvais temps persiste dans le centre de l'Alberta +

    Ces nuages menaçants aperçus vers 19 h samedi au-dessus du quartier Strathcona d'Edmonton annonçaient le mauvais temps qui allait s'abattre sur la ville. Photo :  Marion WarnicaEnvironnement Canada a émis dimanche une veille d'orages violents qui pourraient être accompagnés de grosse grêle et de vents destructeurs dans le... Lire la suite
  • Triathlon - Canada - Paula Findlay s'excuse, Simon Whitfield critique son entourage +

    Une course qui fait des vagues Au lendemain de sa 52e et dernière place, la triathlonienne et grand espoir de médaille Paula Findlay continue de s'excuser dimanche. « Je sais combien de temps et d'argent ont été investis en moi. Je voulais tellement rendre les gens fiers, a-t-elle exp... Lire la suite
  • Alberta : une affaire de compte de dépenses gonflé scandalise Alison Redford +

    La première ministre albertaine Alison RedfordLa première ministre de l'Alberta Alison Redford s'est déclarée outrée d'avoir appris qu'un haut responsable des services de santé de la province avait accumulé des centaines de milliers de dollars en dépenses pour divers biens et services, allant des repas gastronomiques aux r... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:

Une course qui fait des vagues

Au lendemain de sa 52e et dernière place, la triathlonienne et grand espoir de médaille Paula Findlay continue de s'excuser dimanche.

« Je sais combien de temps et d'argent ont été investis en moi. Je voulais tellement rendre les gens fiers, a-t-elle expliqué. Désolée, n'est peut-être pas le bon terme, mais j'étais tellement triste après ma course. J'ai été complètement honnête dans les entrevues qui ont suivi. »

Findlay a indiqué que sa boîte de courriels et son compte Twitter ont été inondés de messages lui disant qu'elle n'avait pas à s'excuser.

Une idée avec laquelle un autre triathlonien, Simon Whitfield, est complètement d'accord.

« C'est si triste qu'elle se soit excusée. Elle n'a rien à se reprocher, elle a démontré tellement de courage depuis un an », a dit Whitfield.

Whitfield tire à boulets rouges sur l'entourage de Findlay

Médaillé d'or à Sydney, Simon Whitfield a critiqué sévèrement la rééducation de la blessure à la hanche de sa compatriote.

« Paula n'a pas du tout à s'excuser après sa 52e place. Ce sont plutôt ses entraîneurs et conseillers Patrick Kelly, Debbie Muir et le Dr David Smith qui doivent prendre la responsabilité pour cet échec », a déclaré le Britanno-Colombien.

Whitfield ne demande pas la démission de l'entourage de Findlay, mais estime que son équipe ne l'a pas adéquatement préparée après son retour de blessure.

« Ç'a été mal géré du début à la fin. Le plan du Dr Smith, de Patrick Kelly et de Debbie Muir n'était pas bon, et ils devraient avoir le courage de le dire », a indiqué Whitfield.

Findlay n'avait pas couru depuis juin 2011.

Radio-Canada Sports a appris que Kelly refuse de commenter la situation pour l'instant et préfère réserver ses commentaires après la fin des Jeux.

Kelly ne souhaite pas déconcentrer l'équipe masculine qui concourra mardi.

Des déclarations qui dérangent

Les réactions à ces affirmations-chocs ne se sont pas fait attendre.

Le président de Triathlon Canada, Alain Trivett, craint que la sortie de Whitfield nuise à ses coéquipiers, mais admet du même souffle que des erreurs ont été commises dans le camp Findlay.

« Depuis juin 2011, nous avons eu de la difficulté à aider Paula à retrouver sa meilleure forme », a dit Trivett.

Trivett croit toutefois qu'une partie du blâme revient à l'athlète.

« Ce n'était pas toujours facile de travailler avec elle. Elle est extrêmement motivée, mais elle n'a pas pris le temps de repos nécessaire. Elle devait prendre du recul pour soigner sa blessure et elle ne l'a pas fait », a-t-il déclaré.

Le président de Triathlon Canada pense que c'est le manque de préparation qui aura été fatal à Findlay plutôt que sa hanche, qu'il croit être totalement rétablie.

Paula Findlay avait été nommée dans l'équipe olympique de triathlon en novembre pour qu'elle n'ait pas à se qualifier plus tard dans l'année et qu'elle récupère de sa blessure.

Actualités en vidéo

Partenaires