Grands Titres

  • Stampede de Strathmore - Seul en son genre au pays, le lâcher de taureaux de Strathmore a fêté ses 10 ans +

    La compétition Running with the Bulls a lieu durant le Stampede de Strathmore en Alberta. Il s'agit du seul lâcher de taureaux au Canada.Chacun suivant sa stratégie pour ne pas être écorné ou piétiné par les bovins furieux, des dizaines de personnes ont participé à la course contre les taureaux Lire la suite
  • Faits divers - Un homme recherché en lien avec un accident grave à Winnipeg capturé à Edmonton +

    L'Accord a été renversée sur le côté par la force de l'impact. La police de Winnipeg recherchait un suspect de 21 ans en lien avec cet incident survenu au coin de l'avenue Portage et de la rue Berry à Winnipeg le 15 juillet dernier. Photo :  Lyza SaleUn homme arrêté par la Lire la suite
  • Environnement - Le mauvais temps persiste dans le centre de l'Alberta +

    Ces nuages menaçants aperçus vers 19 h samedi au-dessus du quartier Strathcona d'Edmonton annonçaient le mauvais temps qui allait s'abattre sur la ville. Photo :  Marion WarnicaEnvironnement Canada a émis dimanche une veille d'orages violents qui pourraient être accompagnés de grosse grêle et de vents destructeurs dans le... Lire la suite
  • Triathlon - Canada - Paula Findlay s'excuse, Simon Whitfield critique son entourage +

    Une course qui fait des vagues Au lendemain de sa 52e et dernière place, la triathlonienne et grand espoir de médaille Paula Findlay continue de s'excuser dimanche. « Je sais combien de temps et d'argent ont été investis en moi. Je voulais tellement rendre les gens fiers, a-t-elle exp... Lire la suite
  • Alberta : une affaire de compte de dépenses gonflé scandalise Alison Redford +

    La première ministre albertaine Alison RedfordLa première ministre de l'Alberta Alison Redford s'est déclarée outrée d'avoir appris qu'un haut responsable des services de santé de la province avait accumulé des centaines de milliers de dollars en dépenses pour divers biens et services, allant des repas gastronomiques aux r... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:

Depuis l'Asie, où elle se trouve dans le cadre d'une mission commerciale, la première ministre de l'Alberta a exprimé sa tristesse relativement à la mort de son prédécesseur de 1971 à 1985, Peter Lougheed, qui s'est éteint jeudi.

Le bureau de Mme Redford a par ailleurs fait savoir vendredi qu'il tentait d'écourter son séjour en catastrophe, afin qu'elle rentre au pays avant la date prévue de lundi.

Pas de funérailles nationales pour le momentPour l'instant, des funérailles nationales ne sont pas prévues pour l'ancien premier ministre albertain Peter Lougheed. Le ministère du Patrimoine canadien a fait savoir qu'il ne participait pas à la planification de funérailles ni de tout autre service funèbre pour l'ancien dirigeant.

Le gouvernement canadien offre traditionnellement des funérailles d'État pour les gouverneurs généraux, passés ou présents, de même que pour les premiers ministres, passés ou présents, et les membres en poste du Cabinet.

Les gouvernements provinciaux et territoriaux peuvent tenir des funérailles d'État s'ils le souhaitent, rappelle le ministère du Patrimoine canadien.

« Il était une puissante inspiration pour moi. Il était un modèle et un mentor, autant personnellement que professionnellement, depuis que je l'ai rencontré il y a plusieurs années », a fait savoir Alison Redford, dans une déclaration écrite.

« Le premier ministre Lougheed était sans aucun doute dévoué à l'Alberta et à ses intérêts. Il ne croyait pas seulement en un Canada fort et uni, il croyait que l'Alberta n'avait pas à prospérer aux dépens du Canada, mais comme fier membre d'un pays qui travaille de concert. » — Alison Redford, première ministre de l'Alberta

La chef de l'opposition, Danielle Smith, a aussi réagi en envoyant ses pensées à la famille et en rappelant qu'il était un homme intègre.

« On se souviendra à jamais de M. Lougheed comme d'un homme qui s'est battu au nom des Albertains avec grande dignité et efficacité durant l'époque du Programme énergétique national, et qui a développé le Fonds du patrimoine albertain (Heritage Savings Trust Fund) pour que les prochaines générations puissent jouir de la richesse de nos ressources non renouvelables abondantes », a résumé la chef du Wildrose.

Jean Chrétien le décrit comme un homme dur et un gentleman

Politique - Mort de Peter Lougheed : le Canada se souvient d'un homme intègre Peter Lougheed en compagnie de Pierre Elliot Trudeau pour régler les derniers détails d'un accord sur le prix du pétrole Photo :  PC/Dave Buston

Dans une entrevue qu'il accordait vendredi matin dans sa résidence de Shawinigan au Québec, l'ancien premier ministre libéral fédéral Jean Chrétien a salué en M. Lougheed un « vrai gentleman ».

« Il était un homme dur, d'une certaine façon », s'est souvenu M. Chrétien, à propos de l'ancien politicien, qui s'était parfois opposé à lui durant les négociations constitutionnelles du Canada au début des années 1980.

Jean Chrétien était ministre de la Justice dans le gouvernement Trudeau à l'époque du rapatriement de la constitution en 1982.

L'héritage connu et moins connu de Lougheed

« J'ai toujours respecté son intégrité, sa façon de faire les choses [...] et le souci qu'il avait pour les gens », a pour sa part déclaré Bill Purdie, député provincial de 1971 à 1986.

« Il était un grand chef et a mis l'Alberta sur l'avant-scène de plus d'une façon », a de son côté soulligné Marvin Moore, un ancien ministre sous M. Lougheed.

« Une des choses pour lesquelles il n'est pas vraiment reconnu, c'est qu'il avait une très grande conscience sociale. Il voulait toujours bien faire pour les services sociaux et les soins de santé. Plusieurs personnes ignorent cela, mais c'était un de ses points forts. » — Marvin Moore, ancien ministre du cabinet Lougheed

Éloquemment, le maire de Calgary Naheed Nenshi a lancé que « comme tout Albertain de ma génération, [je suis] un enfant de Lougheed ».

« Je suis né l'année suivant sa première élection et je n'ai pas connu un Albertain ou autre Canadien qui n'a pas bénéficié de son héritage. Nous lui devons tant : nos fortes industries, nos villes attrayantes, notre identification au Canada. » — Naheed Nenshi, maire de Calgary

Le maire Nenshi a expliqué que M. Lougheed représentait l'Alberta qui a séduit tant d'étrangers, dont ses parents, afin qu'ils viennent s'établir et travailler dans la province.

L'ancien premier ministre conservateur de l'Ontario de 1971 à 1984, Bill Davis, relate entre autres les dossiers sur lesquels il a travaillé avec son contemporain.

« Travailler ensemble sur le rapatriement de notre constitution était l'un des accomplissements dont nous étions les plus fiers, pendant le temps que nous avons représenté les gens de nos provinces respectives », a déclaré M. Davis.

« Il n'y avait qu'un dossier sur lequel nous ne nous sommes jamais entendus : le talent des Stampeders de Calgary et des Argonauts de Toronto », a aussi évoqué l'ancien premier ministre ontarien, non sans humour.

Militant pour l'Alberta et, par extension, pour tout l'Ouest

« Depuis l'instant où Ralph, alors un jeune maire de Calgary fraîchement élu, a reçu un appel de félicitations du premier ministre Peter Lougheed en octobre 1980, Ralph a su qu'il pouvait toujours compter sur les conseils de M. Lougheed », a confié Colleen Klein, dans une déclaration faite au nom de son mari, Ralph Klein.

« Ralph se remémorait parfois leur relation construite durant l'époque où ils ont travaillé ensemble comme maire de Calgary et premier ministre de l'Alberta pour amener les Jeux olympiques d'hiver de 1988 à Calgary et en faire un immense succès », poursuit l'épouse de M. Klein.

Ralph Klein a été maire de Calgary pendant neuf ans et il a dirigé la province pendant 14 ans, de 1992 à 2006. Reçu à l'Ordre du Canada en juin dernier, il souffre depuis 2011 d'aphasie liée à la maladie d'Alzheimer.

L'ancien premier ministre conservateur Peter Lougheed L'ancien premier ministre conservateur Peter Lougheed Photo :  PC/Aaron Harris

L'actuel premier ministre de la Saskatchewan se souvient qu'à l'époque où il était député de l'opposition, il pouvait compter sur les conseils de Peter Lougheed, qui était toujours ravi de le recevoir dans son bureau à Calgary.

« Quand nous avons accédé au pouvoir, je l'ai appelé pour lui demander s'il viendrait rencontrer notre gouvernement et Enterprise Saskatchewan pour une journée de planification », raconte Brad Wall.

« Il a répondu qu'il viendrait, mais s'est demandé si nous pouvions nous permettre le prix de la consultation. Je lui ai demandé ce qu'était ce prix. Il a dit que c'était un sandwich au steak. Sa visite subséquente et les discussions qui en ont résulté durant des années se sont avérées être le plus important sandwich jamais acheté dans notre province. » — Brad Wall, à propos de sa 1re rencontre avec Peter Lougheed en tant que premier ministre de la Saskatchewan

En tant que premier ministre se battant pour le contrôle provincial des ressources naturelles, M. Lougheed était la voix de tout l'ouest du Canada, selon M. Wall. Une affirmation que partagent ses homologues du Manitoba, Greg Selinger, et de la Colombie-Britannique, Christy Clark.

« Même après son mandat, M. Lougheed a continué de s'exprimer à propos des principes et objectifs des politiques publiques, faisant valoir l'importance du dialogue entre le fédéral, les provinces et les territoires, de même que le besoin d'assurer que les Canadiens de partout réalisent le maximum de profits économiques à partir de leurs ressources », a déclaré M. Selinger dans un communiqué.

« Son oeuvre pour développer l'exploitation des ressources pétrolifères et gazières a non seulement transformé l'Alberta en moteur économique, cela a contribué à la prospérité de tous les Canadiens », a pour sa part affirmé Mme Clark.

Actualités en vidéo

Partenaires