Grands Titres Politique

  • Pauline Marois promet un nouveau régime de redevances minières +

    Pauline Marois, entourée de certains des membres de son équipe économique (de gauche à droite): Élaine Zakaïb, Nicolas Marceau, Alain Therrien, Pierre Langlois et Martine Ouellet Un gouvernement péquiste apporterait des « changements majeurs » au régime de redevances minières, avec un impôt sur les surprofits et la perception de redeva... Lire la suite
  • Duceppe livre une charge virulente contre Khadir +

    Gilles Duceppe, l'ex-chef du Bloc québécois Photo :  PC/Graham Hughes Le député de Québec solidaire Amir Khadir est un être populiste et opportuniste, qui ne mérite même pas le respect, estime l'ex-chef bloquiste Gilles Duceppe, dans une entrevue à La Presse canadienne, vendredi. Il met aussi en doute les... Lire la suite
  • Jacques Duchesneau sera candidat pour la CAQ +

    L'ancien chef de l'Unité anticollusion, Jacques Duchesneau Photo :  Radio-Canada L'ex-directeur de l'Unité anticollusion (UAC), Jacques Duchesneau, sera candidat pour la Coalition avenir Québec aux prochaines élections. Deux sources proches du dossier ont confirmé à Radio-Canada qu'une entente était intervenue en... Lire la suite
  • CAQ : chaque Québécois aura un médecin d'ici un an +

    Les explications de Michel Rochon La Coalition avenir Québec promet de fournir à chaque famille du Québec l'accès à un médecin si elle est élue, et ce en misant sur les groupes de médecine familiale. La formation politique promet d'« inciter de manière dynamique » les médecins qui prenn... Lire la suite
  • Jean Charest veut garder les 55ans et plus au travail +

    Jean Charest, entouré des ministres Alain Paquet (délégué aux Finances et responsable de la région de Laval), Julie Boulet (Emploi et Solidarité sociale), Raymond Bachand (Finances et Revenu) et Marguerite Blais (responsable des Aînés) Le chef libéral, Jean Charest, s'engage à mettre en place des conditions qui permettront aux t... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:
Le PLQ indexerait le prix des garderiesJean Charest a annoncé que le PLQ veut indexer sur l'inflation le prix des places en garderie. Photo :  PC/Jacques Boissinot

Si le Parti libéral du Québec (PLQ) est reporté au pouvoir, il augmentera le prix des places en garderie (actuellement de 7 $ par jour), en indexant les tarifs au niveau de l'inflation, a affirmé le chef de la formation politique, Jean Charest.

Cette hausse « modeste » servira à financer les services de garde subventionnés, a expliqué M. Charest, soulignant que son gouvernement avait gelé le coût des places en garderie pendant le dernier mandat.

« 100 % de cet argent-là sera retourné dans les services de garde pour soutenir l'offre de garderie. »

— Jean Charest

« Nous croyons que c'est une approche qui est juste, qui est raisonnable, qui surtout est financièrement accessible pour les jeunes familles », a-t-il encore dit, lors d'un point de presse à Lévis, aux côtés de Yolande James, candidate dans la circonscription de Nelligan, à Montréal, et ministre de la Famille.

Une place en garderie coûterait 7,74 $ par jour en 2017-2018, selon les estimations des libéraux.

M. Charest a aussi annoncé des mesures pour favoriser l'implantation de places en garderie en milieu de travail.

Un gouvernement libéral accorderait un crédit d'impôt aux entreprises équivalant à 50 % des frais de fonctionnement du service de garde offert à leurs employés. Ces places devront toutefois être au même tarif que les services de garde à contribution réduite.

Les nouvelles places qui seront créées grâce à ce crédit d'impôt s'ajouteront aux 15 000 places annoncées dans le dernier budget. Le PLQ espère que 3200 nouvelles places seront ainsi créées.

Les garderies, un dossier épineux pour les libéraux

Jean CharestJean Charest

Le gouvernement libéral a été mis sur la défensive, l'automne dernier, lorsque le vérificateur général a critiqué le manque de rigueur du gouvernement dans l'attribution des nouvelles places en garderie.

Le Parti québécois avait alors demandé la démission de Michelle Courchesne, qui était à la tête du ministère de la Famille pendant la période étudiée par le vérificateur général.

L'opposition soutenait que des places en garderie étaient octroyées à des contributeurs du Parti libéral.

En octobre dernier, Radio-Canada révélait par ailleurs que près du quart des places en garderie annoncées par Québec en 2008 n'avaient toujours pas été créées, alors que les listes d'attentes pour obtenir une place à 7 $ comptent des dizaines de milliers de noms.

Sur les 18 000 places annoncées il y a quatre ans, quelque 4300 places n'avaient toujours pas été créées.

Pour me joindre :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Actualités en vidéo

Partenaires