Grands Titres Santé

  • Soins aux réfugiés : les libéraux demandent de faire marche arrière +

    Manifestation contre la réduction du Programme fédéral de santé intérimaire pour les réfugiés, à Winnipeg, en juin dernier Photo :  Jeff StapletonLe Parti libéral du Canada exhorte Ottawa à revenir sur sa décision de couper dans les soins de santé offerts aux réfugiés.Le porte-parole libéral en matière d'immigration, K... Lire la suite
  • Santé - Deux cas de virus du Nil occidental détectés à Winnipeg +

     Photo :  iStockDeux donneurs de sang winnipégois sont porteurs du virus du Nil occidental, ce qui constitue les premiers cas humains de ce virus au Manitoba depuis deux ans.La Société canadienne du sang a décelé le virus chez ces deux personnes à la suite d'un don de sang la semaine dernière, selon les Lire la suite
  • Santé - La méthode Toyota fait ses preuves à l'Hôpital de Verdun +

    L'Hôpital de Verdun, dans le sud-ouest de Montréal, a réussi à éliminer complètement sa liste d'attente pour les examens de tomodensitométrie, mieux connus sous le nom de « scan » ou scanographe. Un patient subit un examen de tomodensitometrie. (archives) Photo :  IS/iStockLa direction de l'hôpital affirme avoir réussi cet... Lire la suite
  • Sclérose en plaques - Technique du Dr Zamboni: le manque de suivi dénoncé +

    La thérapie controversée traite les patients en débloquant leurs veines cervicales.Le veuf d'une femme de 37 ans, décédée il a une dizaine de jours des suites de la sclérose en plaques, soutient qu'aucun médecin saskatchewanais n'a voulu la suivre après qu'elle eut reçu le traitement de libération au Mexique et aux État... Lire la suite
  • Santé publique - Des premiers cas humains de virus du Nil à Toronto? +

    Les moustiques peuvent être porteurs du virus du Nil. Photo :  PCLa santé publique de Toronto rapporte ce qui serait ses deux cas probables du virus du Nil occidental chez les humains cette année.Il s'agit d'un homme d'un octogénaire, qui a été hospitalisé avec des symptômes du virus, et d'une femme de Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:
vaccin contre la coqueluche Une infirmière administre le vaccin contre la coqueluche à un élève du secondaire en Californie. Photo :  PC/Rich Pedroncelli

Le ministère de la Santé du Manitoba rappelle lui aussi l'importance du vaccin contre la coqueluche, après des avis similaires de la part des autorités sanitaires en Alberta , en Saskatchewan, en Colombie-Britannique et ailleurs au pays.

Depuis janvier, au moins 13 cas de coqueluche ont été confirmés au Manitoba et un poupon est mort des suites de cette maladie décrite comme hautement contagieuse par les autorités.

Le Dr Richard Rusk, médecin-conseil auprès de Santé Manitoba, recommande à tous les adultes ayant des contacts réguliers avec de jeunes enfants de se faire vacciner. Il soutient que le vaccin offert gratuitement en ce moment par la province est plus efficace que celui utilisé précédemment.

« La majorité des adultes n'ont pas reçu le nouveau vaccin, qui est disponible depuis 2003. Ils n'ont reçu que le vaccin anticoquelucheux non acellulaire. Le vaccin qui s'est avéré être celui confiant une meilleure et plus longue immunité est le vaccin acellulaire, soit celui maintenant offert gratuitement », explique le médecin.

Le vaccin offert aux adultes est combiné avec le vaccin du tétanos. Administré en 3 doses à la naissance, il doit également être reçu au moyen de doses de rappels à différents âges.

Le Dr Rusk théorise que l'éclosion pourrait être due à une certaine « complaisance » de la population, qui confondrait les symptômes de la coqueluche et ceux du rhume.

Toutefois, les violentes quintes de toux convulsive caractérisent la maladie et lui confèrent d'ailleurs son nom anglais (whooping cough). Cette toux peut durer des mois.

Pour le moment, l'éclosion la plus importante est au Nouveau-Brunswick, précise Dr Rusk, mais sa recrudescence au Manitoba ne doit pas être sous-estimée.

Actualités en vidéo

Partenaires