Grands Titres Santé

  • Soins aux réfugiés : les libéraux demandent de faire marche arrière +

    Manifestation contre la réduction du Programme fédéral de santé intérimaire pour les réfugiés, à Winnipeg, en juin dernier Photo :  Jeff StapletonLe Parti libéral du Canada exhorte Ottawa à revenir sur sa décision de couper dans les soins de santé offerts aux réfugiés.Le porte-parole libéral en matière d'immigration, K... Lire la suite
  • Santé - Deux cas de virus du Nil occidental détectés à Winnipeg +

     Photo :  iStockDeux donneurs de sang winnipégois sont porteurs du virus du Nil occidental, ce qui constitue les premiers cas humains de ce virus au Manitoba depuis deux ans.La Société canadienne du sang a décelé le virus chez ces deux personnes à la suite d'un don de sang la semaine dernière, selon les Lire la suite
  • Santé - La méthode Toyota fait ses preuves à l'Hôpital de Verdun +

    L'Hôpital de Verdun, dans le sud-ouest de Montréal, a réussi à éliminer complètement sa liste d'attente pour les examens de tomodensitométrie, mieux connus sous le nom de « scan » ou scanographe. Un patient subit un examen de tomodensitometrie. (archives) Photo :  IS/iStockLa direction de l'hôpital affirme avoir réussi cet... Lire la suite
  • Sclérose en plaques - Technique du Dr Zamboni: le manque de suivi dénoncé +

    La thérapie controversée traite les patients en débloquant leurs veines cervicales.Le veuf d'une femme de 37 ans, décédée il a une dizaine de jours des suites de la sclérose en plaques, soutient qu'aucun médecin saskatchewanais n'a voulu la suivre après qu'elle eut reçu le traitement de libération au Mexique et aux État... Lire la suite
  • Santé publique - Des premiers cas humains de virus du Nil à Toronto? +

    Les moustiques peuvent être porteurs du virus du Nil. Photo :  PCLa santé publique de Toronto rapporte ce qui serait ses deux cas probables du virus du Nil occidental chez les humains cette année.Il s'agit d'un homme d'un octogénaire, qui a été hospitalisé avec des symptômes du virus, et d'une femme de Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:
Une femme Une femme lit une étiquette.

Une nouvelle réglementation fédérale en matière d'étiquetage entre en vigueur samedi. Les fabricants d'aliments préemballés doivent désormais indiquer clairement la présence d'ingrédients susceptibles de créer une réaction allergique.

Santé Canada resserre ainsi les exigences pour l'étiquetage des allergènes alimentaires prioritaires et ajoute du même coup une mesure de protection pour les personnes qui souffrent d'allergies.

« Je dois lire tous les ingrédients. Parfois, je dois remettre le produit sur la tablette et téléphoner à la compagnie. » — Kim Gurtler

Les mesures touchent notamment les oeufs, le lait, le poisson, les fruits de mer, les arachides et les noix, mais aussi le gluten et les sulfites.

Les étiquettes pour les produits préemballés doivent maintenant utiliser des termes plus clairs, donc plus faciles à comprendre. Par exemple dorénavant plutôt que d'indiquer qu'un produit contient de l'ovalbumine, on devrait simplement lire « oeuf ».

Les étiquettes peuvent être compliquées à lire. Les étiquettes peuvent être compliquées à lire.

Indiquer les ingrédients exacts

Les constituantes des ingrédients devront également être mentionnées comme l'assaisonnement, la margarine et la farine. De plus, les fabricants d'aliments devront indiquer les ingrédients exacts et préciser, par exemple, s'il y a du blé dans la farine. Il s'agit d'une victoire pour l'Association canadienne de la maladie coeliaque qui milite en faveur de cette réglementation depuis 20 ans.

Si un produit sur les tablettes n'affiche pas une étiquette réglementaire, l'Agence canadienne d'inspection des aliments pourra retirer le produit du marché.

Les entreprises ont eu 18 mois pour se préparer aux changements de règlementation.

Plus de deux millions Canadiens souffrent d'au moins une allergie alimentaire.

Actualités en vidéo

Partenaires