Grands Titres Science

  • Découverte à Montréal d'un gène qui cause le tremblement essentiel +

    Le tremblement essentiel affecte surtout les mains des personnes affligées Photo :  iStockDes chercheurs de l'Université de Montréal ont identifié le premier gène pouvant expliquer certains cas de tremblement essentiel (TE), ce qui permettra éventuellement un meilleur diagnostic de cette maladie souvent confondue avec le P... Lire la suite
  • L'Antarctique aurait déjà été une forêt « quasi tropicale » +

    Une récente étude publiée dans la revue scientifique Nature révèle que l'Antarctique était couvert par la forêt vierge il y a 52millions d'années.... Lire la suite
  • Découverte d'un fossile vieux de 365 millions d'années +

    Le Muséum national d'histoire naturelle, à Paris (archives) Photo :  AFP/PATRICK KOVARIKUne équipe du Muséum national d'histoire naturelle, à Paris, a annoncé mercredi dans la revue scientifique britannique Nature avoir découvert le premier fossile presque complet d'un insecte datant du Dévonien supérieur, il y a quelque 3... Lire la suite
  • Une lumière bleue pour aider les travailleurs de nuit +

    Une personne exposée à la lumière bleue Photo :  Université LavalDes chercheurs de l'Université Laval ont mis au point une lumière bleue qui régularise l'horloge biologique des travailleurs de nuit et des automobilistes fatigués.Ce type de lumière pourrait ainsi permettre aux quelque 2 millions de Canadiens qui... Lire la suite
  • Jeux de Londres : des bandes thérapeutiques aux vertus contestées +

    L'attaquant italien Mario Balotelli enlève son maillot après son second but contre l'Allemagne, en demi-finale de l'Euro 2012. Photo :  AFP/CHRISTOF STACHEDe plus en plus populaires, les bandes de couleurs Kinesio pour traiter les blessures sportives ont été aperçues dans les dernières années sur le corps des athlètes, dan... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:
Découverte à Montréal d'un gène qui cause le tremblement essentiel Le tremblement essentiel affecte surtout les mains des personnes affligées Photo :  iStock

Des chercheurs de l'Université de Montréal ont identifié le premier gène pouvant expliquer certains cas de tremblement essentiel (TE), ce qui permettra éventuellement un meilleur diagnostic de cette maladie souvent confondue avec le Parkinson.

L'étude du Dr Rouleau et de son équipe, qui sera publiée vendredi dans la revue scientifique The American Journal of Human Genetics, révèle que des mutations d'un gène appelé FUS (Fused in Sarcoma) pourraient engendrer des cas de TE.

Il s'agit de la première étude établissant la cause de la maladie neurologique, qui se caractérise par la dégénération (mort cellulaire) de régions du cerveau contrôlant les muscles moteurs.

Encore peu connu, le TE est le trouble moteur le plus courant dans la population, et sa fréquence augmente avec l'âge. Les tremblements chez les personnes touchées affectent surtout les mains, pouvant rendre difficile certaines tâches quotidiennes, comme travailler, écrire, manger ou boire.

Afin de trouver le gène FUS, les chercheurs ont « identifié une famille typique et examiné l'ensemble des gènes chez des individus clés qui étaient affectés dans cette famille », explique la Dre Nancy Merner. « Cette approche simple a permis de contourner les obstacles cliniques qui avaient nui aux tentatives antérieures visant à identifier des gènes causant le TE », ajoute-t-elle.

La découverte de ce gène est d'autant plus importante qu'elle pourrait mener à la mise au point d'un test génétique qui permettrait d'avoir un meilleur diagnostic de cette maladie, souvent confondue avec un début de Parkinson. Des erreurs de diagnostic se produisent « dans 37 à 50 % des cas de TE », indique le Dr Guy Rouleau.

Les chercheurs se concentrent désormais sur l'élaboration de médicaments pour améliorer la qualité de vie des personnes affligées par ces tremblements.

Actualités en vidéo

Partenaires