Grands Titres Science

  • Découverte à Montréal d'un gène qui cause le tremblement essentiel +

    Le tremblement essentiel affecte surtout les mains des personnes affligées Photo :  iStockDes chercheurs de l'Université de Montréal ont identifié le premier gène pouvant expliquer certains cas de tremblement essentiel (TE), ce qui permettra éventuellement un meilleur diagnostic de cette maladie souvent confondue avec le P... Lire la suite
  • L'Antarctique aurait déjà été une forêt « quasi tropicale » +

    Une récente étude publiée dans la revue scientifique Nature révèle que l'Antarctique était couvert par la forêt vierge il y a 52millions d'années.... Lire la suite
  • Découverte d'un fossile vieux de 365 millions d'années +

    Le Muséum national d'histoire naturelle, à Paris (archives) Photo :  AFP/PATRICK KOVARIKUne équipe du Muséum national d'histoire naturelle, à Paris, a annoncé mercredi dans la revue scientifique britannique Nature avoir découvert le premier fossile presque complet d'un insecte datant du Dévonien supérieur, il y a quelque 3... Lire la suite
  • Une lumière bleue pour aider les travailleurs de nuit +

    Une personne exposée à la lumière bleue Photo :  Université LavalDes chercheurs de l'Université Laval ont mis au point une lumière bleue qui régularise l'horloge biologique des travailleurs de nuit et des automobilistes fatigués.Ce type de lumière pourrait ainsi permettre aux quelque 2 millions de Canadiens qui... Lire la suite
  • Jeux de Londres : des bandes thérapeutiques aux vertus contestées +

    L'attaquant italien Mario Balotelli enlève son maillot après son second but contre l'Allemagne, en demi-finale de l'Euro 2012. Photo :  AFP/CHRISTOF STACHEDe plus en plus populaires, les bandes de couleurs Kinesio pour traiter les blessures sportives ont été aperçues dans les dernières années sur le corps des athlètes, dan... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:
Exploration spatiale - Curiosity : et c'est parti! La sonde Curiosity est prête pour sa mission scientifique. Photo :  NASA

Le robot Curiosity commence vendredi sa mission d'exploration de deux ans sur la planète Mars, à la fin d'une phase de vérifications et de rodage.

L'engin se trouve à la surface de Mars depuis le 6 août.

Selon Jennifer Trosper, responsable de la mission au laboratoire Jet Propulsion de la NASA, la phase des vérifications est un succès total puisque tous les tests montrent que Curiosity fonctionne à merveille.

Durant les derniers jours, les ingénieurs ont particulièrement testé le fonctionnement du bras robotique et du système de prélèvement d'échantillons au sol.

Objectif Glenelg

La première étape de Curiosity se trouve à environ 400 m de sa position. C'est un endroit intéressant sur le plan géologique, appelé Glenelg, qui se trouve à l'intersection de trois types de terrain.

L'engin roulera pendant 10 jours à raison de 40 mètres quotidiennement, pour s'y rendre. Les plans pourraient être modifiés si le robot passe près de roches intéressantes à étudier en chemin. La durée du trajet pourrait donc s'allonger.

Selon la NASA, le premier prélèvement prévu ne sera pas réalisé avant un mois.

Pour se roder, Curiosity a déjà parcouru 109 mètres depuis son arrivée sur Mars dans le cratère de Gale.

En outre, cette mission doit le conduire au pied du mont Sharp, à huit kilomètres de son point de départ.

Le Canada participe aussi à l'aventure

L'agence spatiale canadienne fournit en effet un spectromètre à particules alpha et rayons X (APXS). La tâche du capteur APSX, de la taille d'un cube de Rubik et fixé à l'extrémité du bras du robot, est d'analyser les composés chimiques des pierres et du sol de Mars.

Le saviez-vous?Curiosity est une sonde robotisée de 900 kg, de la taille d'une petite voiture, et dotée de 10 instruments de mesure et d'observation. Elle a coûté 2,5 milliards de dollars américains et devrait permettre de découvrir si l'environnement de Mars a un jour été propice au développement de la vie.

Actualités en vidéo

Partenaires