Grands Titres Science

  • Découverte à Montréal d'un gène qui cause le tremblement essentiel +

    Le tremblement essentiel affecte surtout les mains des personnes affligées Photo :  iStockDes chercheurs de l'Université de Montréal ont identifié le premier gène pouvant expliquer certains cas de tremblement essentiel (TE), ce qui permettra éventuellement un meilleur diagnostic de cette maladie souvent confondue avec le P... Lire la suite
  • L'Antarctique aurait déjà été une forêt « quasi tropicale » +

    Une récente étude publiée dans la revue scientifique Nature révèle que l'Antarctique était couvert par la forêt vierge il y a 52millions d'années.... Lire la suite
  • Découverte d'un fossile vieux de 365 millions d'années +

    Le Muséum national d'histoire naturelle, à Paris (archives) Photo :  AFP/PATRICK KOVARIKUne équipe du Muséum national d'histoire naturelle, à Paris, a annoncé mercredi dans la revue scientifique britannique Nature avoir découvert le premier fossile presque complet d'un insecte datant du Dévonien supérieur, il y a quelque 3... Lire la suite
  • Une lumière bleue pour aider les travailleurs de nuit +

    Une personne exposée à la lumière bleue Photo :  Université LavalDes chercheurs de l'Université Laval ont mis au point une lumière bleue qui régularise l'horloge biologique des travailleurs de nuit et des automobilistes fatigués.Ce type de lumière pourrait ainsi permettre aux quelque 2 millions de Canadiens qui... Lire la suite
  • Jeux de Londres : des bandes thérapeutiques aux vertus contestées +

    L'attaquant italien Mario Balotelli enlève son maillot après son second but contre l'Allemagne, en demi-finale de l'Euro 2012. Photo :  AFP/CHRISTOF STACHEDe plus en plus populaires, les bandes de couleurs Kinesio pour traiter les blessures sportives ont été aperçues dans les dernières années sur le corps des athlètes, dan... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:
Les ossements de Richard III pourraient être identifiés grâce à une famille canadienne Des hommes déguisés en chevaliers posent sur le site archéologique où les ossements potentiels de Richard III ont été découverts, à Leicester. Photo :  AFP/Gavin Fogg

Le roi anglais Richard III était-il un tyran bossu, comme l'a décrit William Shakespeare dans sa pièce du même nom? Grâce à l'appui d'une famille canadienne, une université britannique pourrait bientôt résoudre l'un des plus grands mystères de l'Histoire.

Une équipe de l'Université de Leicester a annoncé mercredi procéder à l'analyse d'ossements découverts dans le secteur où le roi Richard III aurait été enterré.

Le squelette présente plusieurs déformations au niveau de la colonne vertébrale, suggérant que les os appartiennent bel et bien à celui que l'histoire populaire décrit comme le roi sanguinaire au dos voûté.

Afin de confirmer leur hypothèse, ils devront comparer les restes à l'ADN d'une famille canadienne dont l'ancêtre direct est Richard III.

Un des membres de cette famille, Jeff Ibsen, soutient que sa mère était une descendante directe d'Anne York, soeur aînée de Richard III. Les historiens britanniques ont découvert l'existence de ces descendants génétiques du mystérieux monarque il y a près de 10 ans.

« Nous ne pouvons affirmer que nous avons trouvé Richard III. Nous disons plutôt que la recherche entre dans une nouvelle phase. Notre attention passe des fouilles archéologiques à l'analyse en laboratoire. Nous sommes tous très excités », a dit le chef d'équipe Richard Taylor au quotidien britannique The Telegraph.

Richard III est mort au combat en 1485, lors de la bataille de Bosworth, qui a mis fin à la guerre des Deux Roses. Les historiens croient que son corps a été emmené jusqu'à Leicester, à 160 kilomètres au nord de Londres.

Dans Richard III de William Shakespeare, le souverain est présenté comme un personnage sans scrupules. Rongé par la jalousie et hanté par sa laideur, il est déterminé à prouver sa méchanceté.

Ce portrait est toutefois remis en question par les historiens, et même si les tests d'ADN parviennent à prouver la difformité de Richard III, sa cruauté présumée, elle, demeurera un mystère.

Actualités en vidéo

Partenaires