Grands Titres Technologie

  • Twitter fait son entrée dans les salles d'audience de Colombie-Britannique +

    Les salles d'audience des tribunaux de la Colombie-Britannique ne seront plus des zones où les gazouillis sont formellement interdits.Les messages Twitter seront dorénavant permis pendant les procès à la Cour suprême et dans les tribunaux provinciaux, mais pour les avocats et les journalistes accrédités seulement. Les membres du public ne seront qu... Lire la suite
  • Nettoyage numérique : trois employés de Baidu arrêtés +

    Trois employés de Baidu, le plus important moteur de recherche en Chine, ont été licenciés après avoir été arrêtés par la police, soupçonnés d'avoir reçu de l'argent de "partenaires extérieurs" afin de supprimer des contenus. Un quatrième employé a également été licencié, mais n'a pas été interpellé. Ils sont soupçonnés d'avoir touché Lire la suite
  • Le cofondateur d'Apple inquiet face au nuage de données +

    Le Monde.fr avec AFP | 06.08.2012 à 17h09 • Mis à jour le 06.08.2012 à 17h09Salon Communicasia, à Singapour, en 2011. | AFP/ROSLAN RAHMANLors d'une réunion à Washington, M. Wozniak se dit inquiet de la façon dont a évolué le stockage des données, passant du disque dur aux serveurs à distance, un procédé connu sous le nom d'"informatique en Lire la suite
  • SFR attaque Orange sur ses offres pour les résidences secondaires +

    Le Monde.fr avec AFP | 06.08.2012 à 16h57Le logo de SFR. | AFP/LOIC VENANCEFrance Télécom commercialise une offre de téléphonie fixe et une offre Internet à respectivement 19 et 21 euros, réservées aux propriétaires des 3,2 millions de résidences secondaires en France. L'utilisateur a la possibilité de suspendre et reprendre à sa guise le service... Lire la suite
  • La Norvège se penche sur la reconnaissance faciale de Facebook +

    Le Monde.fr | 06.08.2012 à 12h59Par Le Monde.fr, avec BloombergLe système de reconnaissance faciale de Facebook. | Facebook"Facebook dispose d'un outil très puissant, et la façon dont il fonctionne n'est pas encore tout à fait claire", explique Bjorn Erik Thon, responsable de la protection des données en Norvège. L'autorité compte adresser un... Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
News:

Le Monde.fr avec AFP | 03.08.2012 à 10h27 • Mis à jour le 03.08.2012 à 11h17

Les résultats d'Activision-Blizzard portés par Call of Duty et DiabloUne séquence de "Diablo III", jeu édité par Activision-Blizzard. | Activision-Blizzard

Le groupe, encore porté par les ventes du huitième épisode de la série Call of Duty, a dégagé un chiffre d'affaires d'1,05 milliard de dollars (861 millions d'euros), largement au-delà des 835 millions de dollars (685 millions d'euros) qu'attendaient les analystes. Grâce à un accord signé avec le géant du Web chinois Tencent, Activision-Blizzard va d'ailleurs porter son jeu de guerre en Chine.

Outre sa licence Call of Duty, Activision-Blizzard met en avant les ventes de son jeu Diablo III, écoulé à plus de 10 millions d'exemplaires sur PC. Le groupe mise aussi beaucoup sur Skylanders, licence destinée aux enfants et mélange de jeu vidéo et de jouet.

Lire : Diablo III : Blizzard retrouve l'enfer du jeu

Alors qu'en début de semaine le concurrent Electronic Artsavait confirmé les résultats décevants de son jeu en ligne adapté de la Guerre des étoiles, qui ne cesse de perdre des abonnés, Activision Blizzard a noté que son World of Warcraft restait le numéro un des jeux avec abonnement. Mais alors qu'une nouvelle extension Mists of Pandaria est attendue, WoW est passé sous la barre des 10 millions de joueurs, avec environ 9,1 millions d'abonnés.

Vu ces résultats meilleurs que prévu, le groupe va relever ses prévisions. "Même si nous relevons nos prévisions pour l'ensemble de 2012, nous restons prudents vu l'incertitude économique et les risques pesant sur les dépenses de consommation, surtout durant la période des fêtes", a noté le directeur général du groupe, Bobby Kotick, durant une téléconférence avec des analystes.

La direction n'a fait aucun commentaire sur un éventuel remaniement de son capital, alors que circulent des rumeurs contradictoires sur un éventuel désengagement de Vivendi, en pleine remise en cause stratégique.

L'action perdait 2,29 % à 11,50 dollars (9,43 euros) dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Actualités en vidéo

Partenaires